CC 66 en grève le 29. Retrait du projet patronal

mercredi 21 janvier 2009
par Espih
popularité : 1%

En proposant leur nouveau projet de convention collective, les patrons de la CC 66 tirent un trait définitif sur une convention collective majeure du secteur sanitaire et social. Proposer de tels reculs sociaux est une véritable provocation et une marque de mépris pour l’ensemble des salariés...

Les employeurs du secteur exprime dans leur projet de nouvelle convention collective, toutes les dérives néo-libérales du secteur de l’économie sociale. En ramenant la CC 66 quasiment au niveau du code du travail, c’est la perte d’un statut conventionnel pour l’ensemble des salariés qu’ils tentent d’imposer, en introduisant l’individualisation des salaires, en programmant la fin des métiers qui structurent le secteur sanitaire et social, en remettant en cause l’ensemble des acquis sociaux avec un mépris et une arrogance que les organisations syndicales de salariés qui siègent en commission paritaire devraient méditer…

Une provocation de trop !

JPEG - 663.9 ko

Un tour d’horizon des attaques tous azimuts contenues dans le projet du SNASEA, du SOP et de la FEGAPEI est nécessaire pour mesurer l’importance de l’offensive patronale et donc d’adapter la riposte !

Salaires : individualisation de la rémunération, suppression de la prime de 8,21%, progression de l’ancienneté limitée à 15 ans au rythme de 1% par an ;

Congés : perte des congés trimestriels pour les personnels administratifs et les services généraux, seulement 5 jours pour les personnels éducatifs et de soins. Perte des congés d’ancienneté pour tous ;

Retraite : incitation de départ à la retraite à 65 ans, recul sur l’indemnité de départ à la retraite ;

Déqualification : apparition de métiers dispensés de toute formation, le diplôme n’est plus une référence ;

Maladie : suppression du paiement des 3 jours de carence, le salaire maintenu ne tient pas compte des indemnités d’astreintes, de travail des dimanches et jours féries ;

Indemnités : reculs sur les indemnités diverses pour les personnels des services généraux et réduction de l’indemnité de licenciement ;

Temps de travail : La référence aux 35heurs disparaît, introduction du forfait jours étendu à des personnels non cadre et relevant de la filière éducative et de soins… Pas de référence aux temps travaillés auprès des personnes accueillies et aux temps de préparation et réunion.

Tous les salariés, de toutes les catégories sont concernés et les patrons osent affirmer qu’il faut rendre la nouvelle convention plus attractive pour attirer les jeunes ! De qui se moquent-t-ils ?

Le 29 Grève et manifestations !

Le jeudi 29 janvier, avec les salariés du public et du privé nous devons dire STOP aux politiques de régressions sociales, au bas salaires, à la dégradation des conditions de travail, à la casse des statuts et des conventions collectives. Les salariés ne doivent pas payer cette crise ils ne sont en rien responsable des errances du capitalisme financier.

La fédération SUD Santé Sociaux après avoir initiée la mobilisation du 12 janvier sur la première CNP de 2009, appelle les salariés à bloquer la prochaine commission nationale paritaire du 30 janvier, à manifester partout leur rejet du projet patronal.

Tous en grève le 29 janvier ! Tous ensemble dans la rue !

Retrait du texte patronal
Salaire minimum à 1500 E
300 Euros tout de suite
Amélioration de la CC 66
Défense des qualifications et des métiers


Sud Santé-Sociaux "Solidaires - Unitaires - Démocratiques"

70 rue Philippe de Girard 75018 Paris

Tel : 01 40 33 85 00

Fax : 01 43 49 28 67

Site internet : www.sud-sante.org


Documents joints

Tous en grève
Tous en grève
CC 66 en grève le 29 Retrait du projet patronal

Commentaires