Document de travail

lundi 26 janvier 2009
par Espih
popularité : 1%

Les propositions CFDT ont été construites à partir de 2002 quand la CGT a, à l’époque, demandé la rénovation des classifications de la CCN66. Depuis notre travail a suivi les aléas de ce dossier plusieurs fois interrompu. Des groupes de travail, dans les régions et départements ont été mis en place pour élaborer nos propositions avec les professionnels du secteur.

Le résultat de ce travail qui se poursuivra durant la négociation, a été diffusé aux équipes dans les départements et sera présenté aux employeurs lors de la révision

Objectifs :

• premier coefficient 10% au dessus du smic

• intégrer la prime de 8,21%

• éviter les systèmes de transposition

• harmoniser l’évolution professionnelle

• séparer la valorisation de l’emploi et la reconnaissance de l’expérience

• augmenter l’attractivité en début de carrière

• Supprimer les annexes et mettre en place les filières

• transférer les actuelles grilles d’internat dans un dispositif de prise en compte des contraintes

• transférer les congés supplémentaires dans un dispositif de jours prévention pénibilité concernant les emplois en intervention directe auprès des usagers

• Ouvrir l’obligation de négocier (NAO) sur les sujets traitant de la mobilité en lien avec la pénibilité et du lien vie privée / vie prof (transports, famille, logement)

• Trouver un dispositif de valorisation de la FTLV hors diplôme qualifiant.

La suite dans le document joint


Documents joints

PDF - 173.9 ko
PDF - 173.9 ko

Commentaires

jeudi 2 avril 2009 à 11h59

Non, pas exit les congés trimestriels mais :

- introduction de la notion de pénibilité de nos métiers - justification du fait que nous avons besoin de temps de repos supplémentaire

C’est bien parce que l’on travaille avec des gosses (ou des adultes) difficiles, que l’on est quotidiennement à leur contact que nos métiers sont pénible. je me fout de savoir si ces congés supplémentaires on les appelle "trimesriels" ou "prévention pénibilité". L’essentiel c’est qu’on les ait.

Michel, éduc d’internat

Logo de plumplum77
dimanche 8 mars 2009 à 23h10, par  plumplum77

le passé ne joue pas en faveur de la cfdt, qui jusqu’à présent s’est couchée honteusement devant les piteuses propositions patronales !

aujourd’hui on voit que la cfdt, une fois de plus fait cavalier seule... pourquoi se désolidariser de l’intersyndicale ? l’union ne fait elle pas la force ?

mes collègues cfdt commencent à regretter leur choix...

arrêtez de mettre en avant la menace de la dénonciation de la CC66, repris par les patrons, comme argument simpliste, qui de toute manière ne peut les satisfaires (ça serait un beau bordel, qu’ils n’ont pas non plus envi de gerer !)

on serait dans un système concurrentiel qui ne laisserai la place qu’au plus costauds !

Marre de se déculotter et de se contenter des miettes au nom de la bienséance

Philippe

Logo de karine
jeudi 26 février 2009 à 19h43, par  karine

merci Guillaume pour ces paroles sages. J’ai mobilisé les salariés de mon établissement à 95 % du jamais vu chez nous, nous avons crées une intersyndicale ou chacun se respecte, et nous continuons d’être vigilants malgré le recul des syndicats employeurs. Nous alertons à notre niveau les politiques. Nous informons les salariés sur les avancées etc etc

bref je fais mon boulot pour défendre la convention

karine DS CFDT

Logo de Lionel
jeudi 26 février 2009 à 15h49, par  Lionel

"transférer les congés supplémentaires dans un dispositif de jours prévention pénibilité concernant les emplois en intervention directe auprès des usagers" on ne peut etre plus clair : éxit les congés supplementaires (trimestriels) et quid des salariés non édacatifs ? pour le reste il suffit de les lire et traduire. Pourquoi changer le terme "congés annuels supplementaires" s’il n’y a pas la volonté de les liquider ?

Logo de Guillaume
jeudi 26 février 2009 à 15h42, par  Guillaume

Emilie tu as tout cerné : il n’apparait aucunement de façon precise les points que ce syndicat refusera categoriquement.Mais arrettons là ce debat, heureusement que dans les entreprises les syndiqués cfdt, beaucoup, sont plus vigilents que leur féderation et participent activement à la mobilisation.

Logo de lionel
jeudi 26 février 2009 à 10h21, par  lionel

depuis plusieurs années la CFDT explique ses signatures par pragmatisme et reforme ok ! Où en sommes nous ? C’est bien la cfdt qui est sortie de l’intersyndicale, pourqoui n’est elle pas officiellement presente dans les collectifs ? Et surtout quel silence dans les boites où elle est seule ! c’est bien elle qui disait en 2006 que les Trimestirels ne sont plus necessaires dans certains secteurs ? Je ne pense pas que la cfdt soit le suppot de satan du patron mais je suis certain que ses positions ne font qu’accompagner une mise à mal de notre secteur. tout vomme "la reforme necessaire" des retraites en 2003 de Fillon signée par vous ! bonne journée

mercredi 25 février 2009 à 15h12

Dans ma réponse à Emilie, je disais qu’il ne fallait pas accorder trop de crédit aux assertions de certains. Sans te connaître je savais que tu allais me répondre. Qui veut noyer son chien l’accuse de la rage. Visiblement, ce que tu cherches à prouver, à te prouver, c’est que la CFDT va accepter de négocier la déqualification du secteur, le salaire au mérite, les critères classants, la perte des CT, sans oublier la retraite à 75 ans et le rétablissement du droit de cuissage. Continues à le croire si celà peut te faire plaisir. NON, la CFDT n’est pas le suppôt de Satan et du Patronat que tu voudrais qu’elle soit. Ses négociateurs sont autour de la table pour défendre les intérêts des salariés de notre secteur. C’est le cas de toutes les organisations de salariés qui négocient. Et ce dont je suis sur c’est qu’elles poursuivent toutes ce même objectif. Ce qui nous différencie, c’est la stratégie pour y parvenir. La CFDT l’a dit dès le départ, ce n’est pas en refusant toute négociation et en bloquant les Commissions Paritaires que nous sauverons quoi que ce soit. C’est ensemble que nous gagnerons si nous pouvons justifier que ce que certains appelent des avantages acquis (les CT par exemple) sont en réalité une organisation du travail nécessaire pour compenser la pénibilité et pour prévenir l’usure des professionnels que nous sommes. Mais pour cela, encore faut-il accepter de s’asseoir et d’écouter l’autre. Si aucune négociation n’est plus possible dans notre CC, il est à craindre qu’elle n’implose et que nous assistions à sa dénonciation par les employeurs. Faut-il courir ce risque ? Les Organisations Syndicales responsables que nous sommes, ont-elles le droit de le faire courir aux futures générations de professionnels ? Enfin, pour répondre à ton affirmation de départ, sache que l’ensemble des Organisations Représentatives ont accepté avec empressement la proposition de la CFDT qui leur permettait de sortir de l’impasse dans laquelle nous nous trouvions depuis quelque mois.

Francis

Logo de karine
mercredi 25 février 2009 à 14h56, par  karine

il me semble q’il n’y a pas que la CFDT qui négocie.....et quant à l’individualisation des salaires, il ne me semble pas que ce soit dans ce que la CFDT accepte de plus qd je parle de faire confiance AUX syndicats salariés c’est qu’il vaux mieux des négociations qu’une dénonciation mon cher Brice.

Logo de Brice
mercredi 25 février 2009 à 11h16, par  Brice

En gros, la CFDT accepte de négocier sur les pires propositions patronales : les classifications et les salaires. L’objet des négos ? Accepter l’individualisation des salaires en échange d’une hausse du début de carrière ! Merci la CFDT (ayeeeezzz confiannnnnce comme dirait la DS).

Logo de karine
mercredi 25 février 2009 à 09h33, par  karine

enfin quelqu’un qui défend les positions de la CFDT. Il était temps que cela soit exprimé clairement merci négociateur. Je pense aussi en effet que bloquer les négociations ne serait qu’un bon moyen pour les syndicats employeurs de dénoncer carrément notre convention et alors..... retour à notre bon vieux code du travail..... faisons donc confiance aux syndicats salariés, à tous sans exception. Nous ne sommes pas là pour nous casser du sucre sur le dos nous sommes tous dans la même galère à défendre les mêmes choses, le respect et la reconnaissance de notre secteur.

karine DS CFDT

Logo de Négociateur
mardi 24 février 2009 à 21h41, par  Négociateur

Bonsoir Emilie,

je crois que tu te trompes et que tu donnes trop de crédit aux assertions de certains. La CFDT ne sera pas la première à signer quoi que ce soit. Lors de la Commission Paritaire du 19 février, l’ensemble des organisations syndicales de salariés ont réclamé l’ouverture de négociations dans le but d’améliorer la Convention Collective. Huit dates ont été retenues jusqu’à la fin juin. La CFDT a proposé que ces huits premières réunions aient pour seul ordre du jour les Classifications et les grilles salariales. Nous sommes donc sortis du cadre stric de la révision. En ce qui concerne ce que la CFDT défendra au cours de ces réunions :
- la revalorisation des salaires avec un premier salaire 10% au dessus du SMIC. Soit un coefficient de 400 contre 348 aujourd’hui (soit + 192€)
- des classifications basées sur des métiers et des qualifications et non sur des emplois et des missions.
- chaque niveaux de salaires séparés par 75 points. (400, 475, 550, 625...) ce qui donnerait un ME à 550 et un ES à 625.
- un déroulement de carrière, le même pour tous, et au moins égal à 30% (ce qui est le cas dans la plupart des conventions collectives du secteur)

Enfin la CFDT se battra pour faire reconnaitre la pénibilité de nos métiers et pour des conditions de travail allant dans le sens de la prévention de l’usure qui découle de cette pénibilité. Cette pénibilité ne pouvant être prévenue que par l’octroi de jours de congés supplémentaires.

Francis, négociateur CFDT de la CCN66.

Logo de Emilie
mercredi 28 janvier 2009 à 16h33, par  Emilie

Effectivement tout ça reste bien vague et ne montre pas clairement sur quoi la CFDT n’est absolument pas d’accord. Je serai curieuse de savoir quels sont les propositions des syndicats patronaux que la CFDT refusera catégoriquement. Mais de mon point de vue, (de ce que j’en ai constaté dans les médias) la CFDT est toujours la première à signer les accords avec le patronat, alors il y a peu de chance qu’elle se batte bec et ongles pour défendre les droits acquis des petits salariés. Emilie non syndiquée.

Logo de Jérôme
mardi 27 janvier 2009 à 10h11, par  Jérôme

Certains points mériteraient des explications supplementaires mais ça me semble aller dans le bon sens. sinon qu’entends tu par défense dure, le blocage total des negos ? Ça serait notreperte je pense Jérôme non syndique

Logo de serge
mardi 27 janvier 2009 à 07h28, par  serge

la cfdt n’esp pas claire !!!! encore une fois qu’elle se positionne par rapport à la casse de la covention 66 pour l’année 2009

lundi 26 janvier 2009 à 23h11

pas tres clair ni tres precis tout ça pour moi en tout cas pas convaincant pour la defense dure de la 66 !!

Agenda

<<

2020

>>

<<

Septembre

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
31123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
2829301234
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois