Négociateurs salariés, Attention !

lundi 23 février 2009
par Espih
popularité : 1%

Pour les prochaines paritaires, les syndicats CFDT, CGT, FO, CGC, CFTC, ont affirmé vouloir négocier à partir de l’article 8 de la CC 66 sur « Classification et Rémunérations »

Négocier sur ces deux thèmes, c’est prendre le risque d’ouvrir une brèche, pour que se mette en place le projet ultra libéral de l’état Sarkosien et de ses amis du CAC 40 : Maîtriser, soumettre, diviser et paupériser des professionnels, pour arriver à terme à livrer le médico social au secteur privé marchand.

Dans cet objectif de réduction des coûts et de mise en concurrence des associations du secteur, la casse de la convention est un outil, avec comme moyens : Le salaire variable, La non référence au diplôme, La mise en concurrence des salariés, L’individualisation et l’isolement des professionnels, La perte des acquis...

Nous réaffirmons que nous luttons pour que ce projet patronal, ni amendable, ni négociable, soit retiré car il est l’outil destructeur de la qualité du travail et du service rendu.

Il est essentiel de continuer à peser sur les commissions paritaires, pour que nos revendications soient prises en compte afin d’obtenir des amendements sur les salaires qui tirent le pouvoir d’achat des salariés, vers le haut ! La mobilisation de ces dernières semaines a prouvé aux employeurs que nous sommes réellement en capacité de contrer leurs projets. Ils ont consenti un premier recul, grâce à la contre offensive des salariés. Il faut aller plus loin, sortir de la position défensive dans laquelle nous avancions. Aujourd’hui, passons à l’offensive, exigeons, au-delà du maintien de la convention, et récupérons notre dû grignoté lentement, avenant après avenant, ces 10 dernières années. Revendiquons :

* Pas de salaires inférieurs à 1500 euros.

* 300 euros d’augmentation pour tous les salariés en rattrapage de la perte du pouvoir d’achat.

* Complément familial réintégré.

* Pas de discrimination homme/femme.

* Reconnaissance et référence à la qualification.

* Revalorisation du coefficient de base pour tous les métiers.

* Progression de l’ancienneté sur toute la carrière

* Remplacement poste à poste de tous les départs à la retraite

* Intégration des primes dans le calcul retraite.

* 6 mois d’indemnité de départ à la retraite pour tous, cadres compris, et fin des parachutes dorés aux cadres en cas de licenciement.

Les syndicats patronaux laissent croire à un recul de leur part, pour mieux faire passer leur projet !

Fléchir dans la négociation, c’est faire la part belle à l’établissement d’un nouvel ordre mondial. L’Agence Régionale de Santé, demain, c’est la fin annoncée du secteur social, et médico social, tout comme pour le sanitaire aujourd’hui. Nos patrons pourront être Mac’Do ou Vivendi, pour lesquels la prise en charge des populations en difficultés se décline en part de marché. Nous ne voulons pas de cette société où les profits pour certains, se font au détriment des salaires et des conditions de travail des autres et au mépris des valeurs de solidarité dont notre société est encore héritière.

Non à l’Agence de Régression Sociale

Le 23/ 02/09


Documents joints

Négociateurs salariés, Attention !
Négociateurs salariés, Attention !
Nous réaffirmons que nous luttons pour que ce projet patronal, ni amendable, ni négociable, soit (...)

Commentaires

Agenda

<<

2017

>>

<<

Mars

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
272812345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois