CCNT 66 Pour une riposte Unitaire

jeudi 22 mai 2008
par Espih
popularité : 10%

Le projet de la Fegapei connu, comme celui sur « l’organisation de la négociation » proposé aux organisations syndicales qui siegent en Commission Paritaire Nationale, révèlent bien la volonté de toutes les organisations patronales (Fegapei, SNASEA, SOP) d’engager la négociation sur un projet de régression sociale et de casse du cadre conventionnel actuel

Avec leur projet de refonte de la CC 66, les organisations patronales ne laissent aux salariés et à leurs organisations syndicales que l’alternative de la mobilisation et de la lutte contre un projet d’inspiration« libérale ».

Depuis des années le mécontentement est grandissant dans l’ensemble du secteur sanitaire et social. Les pertes de pouvoir d’achat, la dégradationdes conditions de travail, la déqualification et la précarisation des salariés des établissements sont le produit de politiques budgétaires décidées par le gouvernement et nos députés dans le cadre de l’ONDAM (Objectif national des dépenses de l’Assurance Maladie). Le projet de refonte de la CC 66 s’inscrit dans ce cadre de remise en cause du service public de la santé et du social, dans les reculs programmés de notre protection sociale.

Un projet patronal inacceptable !

A ce jour, les propositions patronales sont totalement inacceptables et sont dans la droite ligne du gouvernement Sarkozy, d’attaques tous azimuts des 35h et de l’ensemble des acquis sociaux.

Le toilettage de la CC 66 se fait au « karcher », il est urgent aujourd’hui d’organiser la résistance.

le projet de la Fegapei en résumé

→ Remet en cause les 35h et généralise l’annualisation du temps de travail ;

→ Introduit toujours plus de flexibilité et individualise les salaires ;

→ Permet le salaire au mérite ;

→ Supprime des congés conventionnels (Trimestriels, ancienneté, etc…) ;

→ Réduit les indemnités de licenciements et de départs à la retraite ;

→ Remet en cause le droit de grève, introduit un service minimum, restreint le droit des instances représentatives des personnels ;

→ Introduit les 3 jours de carence en cas de maladie ;

→ Entraîne la perte du droit aux congés en cas de maladie non professionnelle ;

→ Donne le pouvoir à l’employeur de fixer la majorité des RTT ...

Tous ensemble ?

A part la CFDT, les organisations syndicales qui siègent en Commission Paritaire Nationale(CGT, FO,CFTC et CGC), dénoncent les propositions patronales actuelles.

SUD partage leurs inquiétudes et appelle de tous ses voeux à une mobilisation des salariés de la CC 66 pour faire échec, comme en 2006 aux projets patronaux.

Mais on peut regretter que leur communiqué commun, reproduit au dos de ce tract, ne fasse à aucun moment référence aux besoins des salariés d’être informés, de débattre, de confronter leurs points de vue sur la convention collective que nous voulons.

La confiance qu’ils demandent ne pourra leur être accordée par les salariés que s’ils s’engagent tous ensemble dans une réelle campagne d’information des salariés, trés inquiets du contenu des projets patronaux.

Les syndicats SUD seront vigilants pour l’information et engagés dans l’action. La mobilisation des salariés pour faire avancer les revendications sur les salaires, les conditions de travail et sur les budgets nécessaires aux établissements pour remplir leurs missions de service public est indispensable.

La Fédération SUD Santé Sociaux s’est engagée depuis des semaines à informer les salariés des établissements.

Des collectifs de salariés se créent, des intersyndicales voient le jour. Ce n’est qu’ensemble, dans la lutte que nous ferons avancer nos revendications. Les salariés des établissements accorderons leur confiance que si les organisations syndicales choisissent le camp de la transparence et de la résistance dans l’unité et cela sans exclusives.


Plus que jamais l’heure est à la mobilisation. Organisons ensemble des Assemblées générales afin de débattre des projets patronaux, faisons circuler l’information, partout sans restrictions. Interpellons les employeurs, les tutelles, les députés et les conseillers généraux. NON à la casse du secteur sanitaire et social, NON à la regression sociale.


Documents joints

Tract fédéral sur la CC 66
Tract fédéral sur la CC 66
CCNT 66 Pour une riposte Unitaire

Commentaires