Fin des Congés Trimestriels dans la CC66 ????

lundi 2 juin 2008
par Espih
popularité : 49%

J’espère qu’il ne vous a pas échappé que, dans la page 4 du projet de la FEGAPEI, au chapitre concernant les indemnités N°1 et N°2 "liées aux conditions de travail", les Congés Trimestriels disparaitraient.

C’est écrit en italique et en retrait...

Ce sont ces deux indemnités qui les remplaceraient.

De plus seules deux catégories de personnels bénéficieraient de ces indemnités :

- les personnels subissant des anomalies de rythme de travail importantes

- ceux qui réalisent des actes requérant un effort physique ou moral important

Un grand nombre de personnels n’auront donc ni indemnités ni congés trimestriels !

Donc, sous couvert de rétribuer plus justement et plus finement chaque catégorie et augmenter l’attractivité de la CC66, c’est une grande régression pour la plupart des personnels, une forte diminution du coût de fonctionnement et SURTOUT UNE DIVISION DES SALARIES, qui, s’ils tombent dans le panneau, vont se battre entre eux pour être rémunérés mieux ou aussi bien que la catégorie voisine ou leur collègue proche.

Et cela avec la caution des sections syndicales d’entreprise à qui on demandera de conclure des accords pour organiser cela.

Et l’on peut penser qu’elles seront tentées de le faire de façon à ce que cela soit le moins injuste possible et même qu’elles y seront poussées par les salariés eux-mêmes dans certaines associations.

C’est bien pour éviter cela qu’il faut se battre AVANT !

C’est bien pour cela qu’il faut exiger des centrales syndicales signataires d’informer très précisément l’ensemble des salariés sur ce qu’elles comptent signer ou pas signer : il faut demander que les responsables syndicaux nationaux viennent présenter leurs projets, leurs stratégies, dans les régions et les départements, devant les collectifs de salariés.

P. FERRENQ


L’objectif du patronat est de tenir une séance par mois à partir de Juin (excepté Juillet et Août), jusqu’en Décembre, pour aboutir à une signature en MARS 2009. (Date hautement symbolique puisque la CC66 a été signée en MARS 1966...)


Commentaires

vendredi 19 novembre 2010 à 14h35

c’est tout à fait scandaleux d’imaginer la perte des congés trimestriels dans un secteur très difficile et qui se dégrade. Ces congés nous ont été octroyés afin de compenser la pénibilité physique mais aussi psychique du travail.Notre secteur est répertorié comme faisant partie des métiers "à épuisement professionnel" comme l’attestent les travaux des psychologues et sociologues spécialistes de cette question. De plus, ces congés sont aussi une compensation à des salaires peu attractifs et qui ne suivent en rien la hausse du niveau de vie. Aucune augmentation de salaire depuis le passage aux 35h mais au contraire un blocage du salaire dans mon secteur, disparition du supplément familial, cessation de la participation de l’entreprise à la mutuelle des salariés, perte de compensation de salaire des 3 jours de carence da la SSociale, en cas d’arrêt de maladie...etc... et j’en passe. En 20 ans c’est une dégradation permanente de nos conditions de travail et de rémunération, mais aussi un manque flagrant de reconnaissance ! Et maintenant il va falloir travailler plus longtemps ?

La casse de la CCNT 66 est une atteinte à la dignité humaine. Aussi maltraités, comment traiterons-nous demain ceux dont nous avons la charge ?