Pas de négociations sans mobilisations !

lundi 8 septembre 2008
par Espih
popularité : 18%

Le mardi 30 septembre 2008 c’est tous les salariés des établissements de la BASS (branche des Associations Sanitaires et Sociales), de la CC 65 et des CHRS qui doivent se retrouver ensemble dans la rue à Paris et dans l’action partout en France, afin d’exiger du gouvernement un rattrapage significatif des salaires.

Des salariés en colère !

La Fédération SUD Santé Sociaux soucieuse de ne pas laisser aux employeurs la possibilité de mener tranquillement les négociations sur leur projet de refonte de la convention collective a appelé les salariés à une journée de grève et d’actions pour le Mercredi 2 juillet 08.

Dans les départements, les établissements, des collectifs de salariés syndiqués et non syndiqués, des inter syndicales, ont mené des actions diverses et variées (pétitions, dépôts de motion, débrayages, rassemblements, rencontre avec les délégations locales des syndicats employeurs, etc. )...

A Paris, la Fédération SUD Santé Sociaux avait appelé à un rassemblement devant le lieu ou se tenait la Commission Paritaire Nationale. Les intentions des manifestants étaient simples, dire aux employeurs leur colère, leur mécontentement et leur signifier comme en 2005 qu’il n’était pas question de laisser la CCNT 66 entre les mains des fossoyeurs du travail social.

En effet le projet des Fédérations employeurs (le projet Fegapei) d’inspiration « néo-libérale » est inacceptable et non négociable en l’état, car il remet en cause le cadre national de la convention, remet en cause les 35h, généralise l’annualisation du temps de travail, introduit toujours plus de flexibilité et individualise les salaires. Quelle suite à donner à la mobilisation ?

Après cette première mobilisation, il est important que la pression sur les syndicats employeurs s’amplifie dans les mois à venir.

Les salariés mobilisés, ne peuvent être tenus à l’écart des négociations sur la "refonte" de la CC 66. De plus l’engagement des organisations syndicales de salariés qui participent à la CPN doit être clair vis à vis de tous. La transparence est indispensable, et il ne peut y avoir la moindre chance de victoire s’il n’y a pas recherche de convergences et d’unité dans la mobilisation.

Partout les salariés doivent pouvoir élaborer leurs revendications dans des Assemblées générales, des groupes de travail, des collectifs de syndiqués et non syndiqués. Dés la rentrée la Fédération SUD Santé Sociaux prendra toutes les initiatives utiles pour faciliter et coordonner les mobilisations des salariés de la CC 66 et faire ainsi obstacle aux plans patronaux.

Par ailleurs, la Fédération SUD Santé Sociaux s’associe à l’appel à une mobilisation sur les salaires dans la BASS (Branche des Associations Sanitaires et Sociales). Depuis plus de 10 ans maintenant, le secteur sanitaire et social s’enfonce toujours plus dans une véritable crise d’identité. Les salariés de la santé et du social ont le sentiment d’être de moins en moins reconnus. Les salaires sont à la traîne, la précarité et la déqualification progressent, le pouvoir d’achat à baissé de plus de 12% en 10 ans, les nouvelles méthodes de management héritées du secteur "marchand" entraînent la perte des repères collectifs de travail.

Dans l’ensemble de la Branche sanitaire et sociale une riposte s’impose. Enfin, 4 fédérations syndicales se sont décidées à mobiliser ensemble tous les salariés de la BASS. Les revendications sur les salaires sont communes et ce n’est que tous ensemble que nous parviendrons à faire céder le gouvernement et les employeurs.


La Fédération SUD Santé Sociaux appelle tous les salariés des établissements à la journée de mobilisations, de grève et à la manifestation nationale sur les salaires dans la Branche des Associations Sanitaires et Sociales, le : Mardi 30 septembre 2008


Documents joints

Tract CC66
Tract CC66
Pas de négociations sans mobilisations !
Tract mobilisation
Tract mobilisation
Pour les salaires Tous en Grève
Tract mobilisation verso
Tract mobilisation verso
Salaires : loin du compte !

Commentaires