COMMUNIQUE DE PRESSE

mercredi 1er octobre 2008
par Espih
popularité : 15%

La journée de mobilisation du 30 septembre a été sans précédent dans le secteur de l’Aide à Domicile et dans la branche des associations sanitaires et sociales.

Prés de 10 000 manifestants à Paris pour la manifestation nationale, 4000 à Lyon, 800 à Bordeaux, 800 à Quimper, 400 à Marseille, etc…. Cette journée a été une réussite, avec de nombreux établissements fermés, un grand nombre de grévistes dans les établissements comme rarement vu, et de nombreuses intersyndicales locales et d’établissements qui ont donné une véritable dynamique à cette journée.

Le mécontentement, le ras le bol des salariés de la BASS et de la BAD s’est exprimé sur le refus de la précarité, des bas salaires, des temps partiels imposés et pour des augmentations générales de salaires (300 Euros pour tous et tout de suite, pas de salaires en dessous de 1500 Euros), pour la défense des conventions collectives et notamment de la CCNT 66.

La fédération Sud santé Sociaux, rejetée par l’intersyndicale, a fait la démonstration de sa réelle représentativité dans le secteur sanitaire et social en réunissant sous sa bannière plus de 2000 manifestants à Paris, dans un cortège dynamique et coloré.

La Fédération Sud Santé Sociaux appelle dès à présent les salariés à des Assemblées Générales dans les établissements ou les départements pour discuter dans l’unité et le respect de chacun des suites à donner à cette journée de mobilisation.

La Fédération Sud Santé Sociaux porteuse d’un projet de Convention Collective Unique pour la BASS, invite les salariés du secteur à débattre de ses propositions et à poursuivre la mobilisation sur les salaires et les conditions de travail dans le secteur sanitaire social, médico social et l’aide à domicile.

Fait à Paris le 1 octobre 2008


Sud Santé-Sociaux 70 rue philippe de girard 75018 Paris Téléphone : 01 40 33 85 00 Télécopie : 01 43 49 28 67 E-mail : sud.crc@wanadoo.fr


Commentaires