Commission paritaire CCNT 66 du 16 décembre 08 

Le Cadeau de fin d’année !...
mercredi 17 décembre 2008
par Espih
popularité : 1%

Les syndicats employeurs SOP, SNASEA, FEGAPEI nous ont fait parvenir leur projet commun de « révision » de la convention collective nationale du 15/03/1966.Cent treize pages provocantes qui résument leur volonté de casse organisée du secteur.

Les syndicats employeurs SOP, SNASEA, FEGAPEI nous ont fait parvenir leur projet commun de « révision » de la convention collective nationale du 15/03/1966.Cent treize pages provocantes qui résument leur volonté de casse organisée du secteur.

A titre d’exemples on y lit :

* suppression du paiement des trois jours de carence de la sécurité sociale ;

*suppression des jours de congé pour ancienneté ;

* > … ! suppression totale pour les services généraux et administratifs

* > … ! cinq jours ouvrables, par an, pour les services éducatifs et de soins

* la majoration de coefficient pour ancienneté limitée à 15% ( 1% par an sur 15 ans) ;

* une attaque sans précédent du droit syndical ;

* etc. vous trouverez d’autres « perles »… comme les grilles salariales proposées !

Ce jour, les négociateurs CGT qui se rendent à la commission paritaire, exigeront le retrait pur et simple du projet patronal, réaffirmerons la position fédérale contenue dans la déclaration intersyndicale du 1er mai 2008 et proposerons une nouvelle rencontre de l’intersyndicale pour envisager l’action dès janvier.

1. la CCNT 66 doit maintenir son caractère national garant des missions de service public et de la nature volontairement non lucrative de notre secteur.Nous ne voulons pas d’un « socle » conventionnel national à minima. 2. la CCNT 66 doit rester structurée autour des qualifications, des diplômes nationaux et des métiers, qui sont reconnus dans tout le secteur.

Nous proposons l’intégration des nouveaux métiers.

Les grilles de classification doivent tenir compte de ces éléments et non des critères « classants »

3. Nous réclamons une rapide revalorisation générale des salaires, y compris pour les débuts de carrière, ceci sans altérer les rémunérations des salariés les plus anciens.

4. Nous revendiquons le maintien et la généralisation pour tous les personnels des congés annuels supplémentaires, éléments essentiels du contrat collectif conventionnel, lesquels représentent tant un atout pour attirer et fidéliser les salariés, qu’une compensation nationale des efforts réalisés par les salariés pour répondre aux fortes sollicitations des usagers de notre secteur.

Nous proposons que chaque syndiqué, chaque responsable syndical prenne connaissance du texte patronal et organise le débat, dans les plus brefs délais, avec les salariés lors d’assemblées générales du personnel afin de construire une riposte d’ampleur dans l’unité.

En tout état de cause, l’avenant 317 majorant la valeur du point de 2,15 % ayant été refusé par la commission nationale d’agrément, nous relançons notre priorité : le rattrapage du pouvoir d’achat en proposant un avenant qui intègre les 0,8% obtenus depuis novembre 2007 (agréé en juillet 2008) soit un point majoré de 1,395% au 1/01/2008 : 3,72 euros.

Montreuil, le 16 décembre 2008.


Commentaires

Agenda

<<

2021

>>

<<

Janvier

>>

Aujourd'hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois